Les projets urbanistiques dans le Montréal métropolitain – Le secteur Griffintown

Vue aérienne de Griffintown
Vue aérienne de Griffintown

 

Le quartier de Griffintown fait partie des 26 secteurs de planification détaillée à l’échelle de l’île de Montréal, tels qu’identifiés par le Plan d’urbanisme de Montréal. Il se situe dans l’arrondissement du Sud-Ouest et il est délimité par l’autoroute Bonaventure à l’est, le canal Lachine au sud, le boulevard Georges-Vanier à l’ouest, ainsi que la rue Notre-Dame au nord.

Griffintown, ainsi que les quartiers environnants regroupent divers projets immobiliers d’importance qui sont soit en cours de planification, soit en cours de réalisation comme la consolidation du campus de l’École de Technologie Supérieure (ÉTS), le redéveloppement du 1500 rue Ottawa, le réaménagement de l’autoroute Bonaventure, ou encore la requalification de l’édifice de la compagnie Nordelec. Afin de répondre à des problématiques, ainsi qu’aux enjeux urbains soulevés par la revitalisation d’une ancienne zone industrielle du XIXe siècle, tous ces projets font appel à divers outils de planification urbaine, dont le présent Programme Particulier d’Urbanisme (PPU).

Le 21 novembre 2007, le Comité exécutif de la Ville de Montréal donna son feu vert à l’élaboration d’un PPU destiné à encadrer un projet de développement immobilier majeur proposé au sein du secteur de planification qui deviendra le « Projet Griffintown ». Celui-ci s’inscrit dans la partie sud-est du quartier (le secteur Peel/Wellington) et met l’accent sur un développement mixte ayant plusieurs fonctions (résidentiel, commercial, culturel récréotouristique et bureaux). Il comprend également diverses interventions sur le réseau routier, l’aménagement général du domaine public, ainsi que les réseaux d’infrastructures.

 

Le 5 février 2008, le conseil d’arrondissement du Sud-Ouest adopte le projet de règlement qui consiste à modifier le Plan d’Urbanisme afin d’inclure le PPU du secteur Peel-Wellington. Une consultation publique a été menée par la mairie de l’arrondissement entre le 21 février et le 14 mars de cette même année. Lorsque les conclusions ont été dévoilées à l’issue de cette consultation publique, ce PPU s’est donné pour objectifs de répondre aux enjeux multiples et complexes liés au développement du secteur Peel-Wellington, tout en précisant les paramètres de planification urbaine, de réglementation et d’acquisitions d’immeubles qui sont exigés pour répondre aux orientations de mise en valeur préconisées pour le secteur.

Vue aérienne du secteur de Griffintown
Vue aérienne du PPU du quartier de Griffintown, avec un toile de fond les gratte-ciel du centre-ville de Montréal

Griffintown est avant tout un ancien quartier industriel en reconversion. Jusqu’au début du XIXe siècle, le secteur fut un vaste terrain agricole. Mais c’est en 1800 que débute la vraie histoire de Griffintown, avec le lotissement des terres qui donnera naissance à la toute première trame orthogonale. Puis, entre 1819 et 1826, fut creusé le premier canal navigable afin d’éviter les chemins de terre ralliant Ville-Marie (l’actuel centre-ville de Montréal) à Lachine. Ceci permettra par la suite le développement du quartier.

Vue du quartier de Griffintown et du port de Montréal au XIXe siècle
Vue du quartier de Griffintown et du port de Montréal au XIXe siècle

Avec l’abolition du régime seigneurial au milieu du XIXe siècle, c’est le début de l’ère du capitalisme industriel. Ceci s’est soldé par l’agrandissement du canal entre 1843 et 1846 et parallèlement, des bassins , ainsi que des canaux d’alimentation et de fuite furent aménagés pour fournir de l’énergie hydraulique aux nouvelles implantations industrielles. C’est ainsi que des manufactures et des entrepôts se sont installés au bord du canal de même que des ouvriers de différentes origines.

La construction du chemin de fer durant cette même période a renforcé la production industrielle dans Griffintown, ce qui fit de ce quartier proche du centre-ville de Montréal, le berceau de l’industrialisation au Québec et à plus large échelle, au Canada. Parallèlement, la présence d’immigrants d’origine irlandaise se multiplia, ce qui offrit une main-d’œuvre bon marché aux multiples industries présentes dans le quartier. Au tournant du XXe siècle, on y dénombrait 30 000 habitants, et Griffintown devint le quartier irlandais par excellence de Montréal.

Mais à partir de 1915, les conditions de vie dans le quartier commencèrent à se dégrader en raison d’une industrialisation progressive et de l’arrivée massive d’immigrants. Ceci entraîna des problèmes de cohabitation, de surpeuplement et d’insalubrité. Parallèlement, Montréal se densifie, à tel point que des quartiers résidentiels se multiplient et encerclent Griffintown. Il faut ajouter à tout cela la construction d’une voie ferrée aérienne traversant le faubourg Ste-Anne afin de relier le pont Victoria à la nouvelle Gare Centrale.

Avec l’ouverture de la voie maritime du St-Laurent en 1956, le développement de Griffintown prit un nouveau tournant. En effet, le quartier doit faire face au déclin du secteur industriel qui a suivi cela, avec la délocalisation des activités manufacturières vers d’autres endroits jugés plus stratégiques, forçant le départ de sa population vers d’autres quartiers. Puis dès le début des années 1960, certaines parties du canal  furent remblayées, alors que le secteur et ses environs, jugés insalubres par les autorités municipales, furent aussitôt rasés pour laisser la place aux autoroutes Bonaventure et Ville-Marie. Par ailleurs, le quartier subit le revers des grands aménagements en vue de la tenue de l’Exposition Universelle de 1967 (ou Expo 67) qui fera connaître Montréal au monde entier, qui déboucheront sur la fermeture définitive du canal en 1970.

Le secteur devint alors désaffecté et c’est ainsi que dès 1975, les autorités fédérales et municipales mettent en place des plans de réaménagement de Griffintown. Parcs Canada réalise, à partir de cette année-là, des aménagements sur les bords du canal, dont l’organisme fédéral prendra leur administration en 1978. Il s’en suivra une période d’investissements provenant du gouvernement fédéral et de la Ville de Montréal totalisant plus de 100 millions de $ pour la revitalisation du canal. Ces investissements ont permis l’excavation et la restauration des écluses, mais également la restauration du Bassin Peel, ainsi que le réaménagement des berges du canal. Par la suite, des projets immobiliers privés ayant généré des investissements s’élevant à 600 millions de $ ont vu le jour aux abords du canal et simultanément, on a procédé à des travaux de réaménagement du Vieux-Port dans les années 1990, en vue du 350e anniversaire de la fondation de Montréal (en 1992), ce qui a complété la requalification du secteur. En 1996, une large zone entourant le canal a été designée Lieu historique national du Canada. Enfin, aux alentours de l’an 2000, les secteurs voisins ont connu une vague de réaménagement, notamment dans la Cité Multimédia, le Faubourg des Récollets et autour du Marché Atwater.

Les objectifs de ce projet de revitalisation du quartier de Griffintown sont les suivants:

• Assurer la vitalité et l’animation du secteur par la création d’un milieu de vie

offrant une mixité de fonctions;

• Mettre en valeur le caractère patrimonial et l’identité culturelle du secteur;

• Mettre en valeur le canal de Lachine et les abords du bassin Peel;

• Retisser les liens avec les secteurs limitrophes;

• Améliorer les conditions d’accessibilité et les déplacements internes du secteur;

• Assurer l’exemplarité de la mise en valeur du secteur en matière de développement durable.

Pour ce qui est du secteur Wellington/Peel, les orientations sont les suivantes:

• Préserver le caractère et l’échelle urbaine associés au passé industriel du secteur;

• Intensifier et diversifi er les activités en privilégiant la cohabitation des activités

économiques et résidentielles;

• Renforcer la vocation récréotouristique des abords du bassin Peel et la vocation nautique

du canal de Lachine en misant sur la proximité du Vieux-Montréal, du Vieux-Port et du Centre des affaires.

http://ocpm.qc.ca/sites/import.ocpm.aegirvps.net/files/pdf/P56/3b1.pdf

Construction de condos dans Griffintown
Construction de condos dans Griffintown

http://www.imtl.org/image.php?id=9496

Vue d'un des chantiers de construction de condos dans Griffintown
Vue d’un des chantiers de construction de condos dans Griffintown

Depuis 2008, le visage de Griffintown a progressivement changé avec la construction de plusieurs projets immobilier. Parmi les projets immobiliers déjà complétés, on compte :

  • La résidence Côte-St-Paul : 6 étages, achevée en 2008; Côte St-Paul; maître d’ouvrage : Atelier Chaloub + Beaulieu Architectes
Une vue de la résidence Côte-St-Paul dans Griffintown
Une vue de la résidence Côte-St-Paul dans Griffintown
  • Lowney, phases 3 et 4: 10 étages, achevées en 2008 (NB: les phases 1 et 2 ont été aménagés dans des vieux édifices industriels datant du début du XXe siècle et appartenant à l’entreprise Lowney  qui a construit ces immeubles résidentiels); 1 000 Rue St-Paul et Rue de l’Inspecteur
Une vue de la phase 1 des condos Lowney situés dans une ancienne manufacture reconvertie en immeuble résidentiel
Une vue de la phase 1 des condos Lowney situés dans une ancienne manufacture reconvertie en immeuble résidentiel
Une vue de la phase des condos Lowney, situés dans une ancienne manufacture de Griffintown que possédait l'entreprise
Une vue de la phase des condos Lowney, situés dans une ancienne manufacture de Griffintown que possédait l’entreprise

 

Une vue des phases 3 et 4 des Condos Lowney dans Griffintown
Une vue des phases 3 et 4 des Condos Lowney dans Griffintown

 

Une vue des phases 5 et 6 des condos Lowney dans Griffintown
Une vue des phases 5 et 6 des condos Lowney dans Griffintown
  • Résidences étudiantes ÉTS (École de Technologie Supérieure): 8 étages, achevées en 2008; 425 Rue de la Montagne (coin Rue Notre-Dame)
Une vue des résidences de l'École de Technologie Supérieure du niveau de la rue
Une vue des résidences de l’École de Technologie Supérieure du niveau de la rue
  • Lowney phases 5 et 6 : 9 étages, construction en 2009-10; angle Côte-St-Paul et Rue de l’Inspecteur
Une vue des phases 5 et 6 des condos Lowney
Une vue des phases 5 et 6 des condos Lowney
  • La Tannerie : 8 étages; construction en 2010-11; Rue St-Jacques
Plan en 3D de la résidence La Tannerie dans Griffintown
Plan en 3D de la résidence La Tannerie dans Griffintown
  • Lofts Irène :  5 étages, achèvement en 2012; 3754 Rue St-Jacques (coin rue Irène); maître d’ouvrage: Kanva Architecture
Vue en 3D des Lofts Irène, condos situés dans une ancienne usine construite en 1938
Vue en 3D des Lofts Irène, condos situés dans une ancienne usine construite en 1938
  • Résidences étudiantes ÉTS Phase 4 : 8 étages; construction en 2011-12; angle rue de la Montagne et rue William; maître d’ouvrage: Régis Côté et Associés

 

Vue depuis la rue des résidences étudiantes de l'ÉTS Phase 4
Vue depuis la rue des résidences étudiantes de l’ÉTS Phase 4
  • Carré de la Montagne :  10 étages; construction en 2011-12; angles de rues Ottawa et de la Montagne; maître d’ouvrage: Geiger Huot  Architectes

 

Vue en 3D des condos résidence Carré de la Montagne
Vue en 3D des condos résidence Carré de la Montagne
  • Les bâtiments I et II de la Phase 1 du District Griffin (ou District Griffintown) de 19 étages construits entre 2011 et 2013 par le promoteur Devimco et situés à l’angle des rues Wellington et Peel

 

Reproduction en 3D des bâtiments 1 et 2 de la Phase 1 du District Griffin
Reproduction en 3D des bâtiments 1 et 2 de la Phase 1 du District Griffin

 

  • La Phase 2 du District Griffin, 14 étages, construite durant cette même période, située sur la rue du Séminaire
Vue de la phase 2 du District Griffin
Vue de la phase 2 du District Griffin

 

  • Immeuble Le Griffix, avoisinant les condos du District Griffin, de 20 étages, situé à l’angle des rues Wellington et Peel et construit en 2012-13.
Vue en 3D du bâtiment Le Griffix
Vue en 3D du bâtiment Le Griffix

Les autres projets immobiliers en cours de construction (ou d’achèvement) dans le quartier de Griffintown sont les suivants:

  • District Griffin, Phase 1, Édifice 3 : 21 étages; en chantier depuis 2013 (livraison prévue courant 2014); angle des rues Wellington et Murray
Vue du bâtiment 3 de la Phase 1 du District Griffin en construction
Vue du bâtiment 3 de la Phase 1 du District Griffin en construction

 

  • District Griffin, Phase 3 : 17 étages; également en chantier depuis 2013 (achèvement également prévu courant 2014); angle des rues Peel et Ottawa

 

Croquis des phases 3 et 4 du District Griffin
Croquis des phases 3 et 4 du District Griffin

 

  • Lowney sur Ville : 20 étages, en chantier depuis 2012, achèvement de l’édifice courant 2014, angle des rues Ottawa, Ann et Shannon
Plan en 3D des Condos Lowney Sur Ville
Plan en 3D des Condos Lowney Sur Ville

 

  • Les Bassins du Havre (ou Les Bassins du Nouveau Havre): 20 étages, également en chantier depuis 2012; achèvement de l’édifice courant 2014, rue Ottawa; maître(s) d’ouvrage, Société Immobilière du Canada (SIC) et Canada Lands Company (CLC).
Une vue des condos Les Bassins du Havre (également appelées Les Bassins du Nouveau Havre)
Une vue des condos Les Bassins du Havre (également appelées Les Bassins du Nouveau Havre) en construction prise en décembre 2013
  • Le Canal Griffintown, Phase I: 9 étages; début de la construction en 2012, fin prévue courant 2014; angle des rues des Seigneurs et Bassin; maître d’ouvrage: Atelier Chaloub + Beaulieu Architectes

 

Phase 1 des condos Le Canal Griffintown en construction
Phase 1 des condos Le Canal Griffintown en construction
  • Condos Se7t : 6 étages; achèvement prévu dans le courant de 2014; Rue St-Martin; maître d’ouvrage: Groupe IBI-CHIBA architectes Huma Design; nombre d’appartements : 310; superficie des condos : de 498 à 1272 pieds carrés; emplacement autrefois occupé par des studios de cinéma
Vue en 3D des Condos Le Se7t
Vue en 3D des Condos Le Se7t

Deux autres projets commencent à sortir de terre. Il s’agit des suivants:

  • Le Canal Griffintown Phase II: 14 étages, en construction depuis 2013 à l’emplacement d’une ancienne usine ayant appartenu à la compagnie Ogilvie Flour Mills; achèvement prévu pour 2015; angle des rues Bassin et des Seigneurs
Vue en 3D de la Phase 2 des condos Le Canal Griffintown
Vue en 3D de la Phase 2 des condos Le Canal Griffintown
  • Lowney sur ville phase II : 20 étages; début du chantier en 2013, achèvement prévu pour 2015
Vue en 3D de la phase 2 des condos Lowney sur Ville
Vue en 3D de la phase 2 des condos Lowney sur Ville

 

  • Le Murray : 15 étages; début du chantier en 2013; achèvement prévu en 2015; rue Murray (à proximité de la rue Wellington);échelle de prix des unités: 139 000 à 222 000$
Vue en 3D des condos Le Murray à Griffintown
Vue en 3D des condos Le Murray à Griffintown
  • URB Condos: 7 étages; début du chantier dans le courant de 2014; achèvement prévu pour 2015; nombre d’appartements: 110; prix de vente: à partir de 159 000$; angle des rues Richmond et William; maître d’ouvrage: firme d’architecte IBI-CHIBA
Vue en 3D du projet URB Condos dans Griffintown
Vue en 3D du projet URB Condos dans Griffintown

 

À l’issue de ces chantiers, le quartier de Griffintown aura désormais un nouveau visage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s