Les extensions des deux principaux hôpitaux du quartier Côte-des-Neiges : l’Hôpital Général Juif et l’Hôpital Ste-Justine

Vue aérienne de l'Hôpital Ste-Justine
Vue aérienne de l’Hôpital Ste-Justine

 

 

Vue aérienne de l'Hôpital Général Juif de Montréal (Sir Mortimer B. Davis)
Vue aérienne de l’Hôpital Général Juif de Montréal (Sir Mortimer B. Davis)

 

L’Hôpital Ste-Justine et l’Hôpital Général Juif Sir Mortimer B. Davis  sont les deux principaux pôles hospitaliers du quartier de Côte-des-Neiges, à Montréal. Le premier est un hôpital pour enfants affilié à l’Université de Montréal (UdeM), le deuxième est quant à lui, un hôpital généraliste. Ils possèdent toutefois des poinst communs : ils se trouvent sur le chemin de la Côte-Ste-Catherine, une des principales artères du quartier et ils font, ces dernières années, l’objet de travaux d’agrandissement.

Maquette 3D du projet d'agrandissement de l'Hôpital Ste-Justine
Maquette 3D du projet d’agrandissement de l’Hôpital Ste-Justine

Travaux d’agrandissement de l’Hôpital Ste-Justine

En 2012, un article publié dans La Presse avait annoncé que l’Hôpital Ste-Justine, plus grand centre mère-enfant au Canada et deuxième en importance en Amérique du Nord (fondé en 1907), devrait voir sa superficie s’agrandir de 60%. Les travaux d’agrandissement ont débuté en avril de cette année-là (en la présence du Ministre de la Santé du Québec de l’époque, Yves Bolduc) et devraient se terminer courant 2016.

Début du chantier d'agrandissement de l'Hôpital Ste-Justine
Début du chantier d’agrandissement de l’Hôpital Ste-Justine

Ce projet pharaonique de 446 millions de $ dotera l’hôpital d’un nouveau centre de recherches ainsi que de nouvelles salles  d’opération. Une fois achevé en 2016, il permettra au centre de néonatalogie d’accueillir 20 nouveaux-nés de plus. Le ministre Bolduc a également annoncé que plus de chambres seront construites afin de permettre aux enfants et aux mères hospitalisées de séjourner dans des chambres privées.

Vue du chantier de l'agrandissement de l'hôpital Ste-Justine depuis le bâtiment principal
Vue du chantier de l’agrandissement de l’hôpital Ste-Justine depuis le bâtiment principal

Les travaux d’agrandissement du CHU Ste-Justine ont été confiés à la firme SNC-Lavalin, qui faisait, au début de ces derniers, l’objet d’une enquête policière suite à des révélations montrant que l’entreprise ait perdu 56 millions de $. Lorsqu’il a été interrogé sur ce projet, le ministre Bolduc avait affirmé maintenir son appui à la firme de construction québécoise tout en soutenant qu’elle avait été sélectionnée suite à un processus rigoureux, d’autant plus qu’elle offrait le meilleur projet aux meilleurs coûts. Par ailleurs, SNC-Lavalin gère également la construction du Centre Universitaire de Santé McGill (CUSM) sur le site Glen, aux confins de Notre-Dame-de-Grâce et de Westmount.

Vue du chantier d'agrandissement de l'Hôpital Ste-Justine depuis l'avenue Decelles
Vue du chantier d’agrandissement de l’Hôpital Ste-Justine depuis l’avenue Decelles
Vue du chantier d'agrandissement de l'Hôpital Ste-Justine depuis un des locaux du bâtiment principal
Vue du chantier d’agrandissement de l’Hôpital Ste-Justine depuis un des locaux du bâtiment principal

Enfin, il faut noter que le projet d’agrandissement de l’Hôpital Ste-Justine s’inscrit à l’intérieur d’un investissement global de 995 millions de $ pour le réaménagement de l’hôpital pour enfants. http://www.lapresse.ca/actualites/sante/201204/15/01-4515533-des-travaux-dagrandissement-a-lhopital-sainte-justine.php

Maquette 3D du Pavillon K de l'Hôpital Général Juif
Maquette 3D du Pavillon K de l’Hôpital Général Juif

 

 

Travaux d’agrandissement de l’Hôpital Général Juif

En 2010, le Gouvernement du Québec avait annoncé que l’Hôpital Général Juif, dont les urgences sont les plus fréquentées de toute la province, ferait l’objet de 4 investissements en vue de son agrandissement. Le plan d’agrandissement a pour nom officiel « Pavillon K » et le montant de ce projet de grande envergure est estimé à environ 300 millions de $. Les travaux s’opéreront sur plusieurs années.

Travaux d'excavation annonçant le début du chantier du Pavillon K de l'HGJ
Travaux d’excavation annonçant le début du chantier du Pavillon K de l’HGJ

Pour la 1ère phase dont le montant s’élève à 119,8 millions de $, le Gouvernement du Québec a versé 93,9 millions de $ et la Fondation de l’hôpital a versé, de son côté, 25,9 millions de $ qui serviront au stationnement souterrain. Cette phase consistera à construire certaines infrastructures immobilières et également à moderniser l’urgence comptant 53 civières qui seront ainsi mieux aménagées, dans une salle moins exiguë et avec des chambres individuelles. Les travaux de la 1ère phase ont débuté fin 2010.

Vue aérienne du chantier du futur Pavillon K de l'HGJ
Vue aérienne du chantier du futur Pavillon K de l’HGJ

Il faut noter que l’urgence de l’Hôpital Général Juif, fondé en 1934, a été conçue pour recevoir 38 000 patients chaque année. Son directeur général, le docteur Harley Stern estime à 70 000 le nombre patients accueillis annuellement par celle-ci.

Début de la construction du Pavillon K de l'HGJ
Début de la construction du Pavillon K de l’HGJ

Pour ce qui est des autres phases, la plupart des chambres contenant 3 ou 4 lits seront transformées en chambres individuelles, afin de lutter contre la transmission des infections nosocomiales.

Vue du chantier du Pavillon K de l'HGJ avec le Pavillon H au premier plan
Vue du chantier du Pavillon K de l’HGJ avec le Pavillon H au premier plan

Une fois les travaux achevés, le nouveau pavillon des soins critiques abritera l’urgence, les blocs opératoires, l’hôpital de jour, les soins intensifs, l’unité coronarienne, une unité en soins de cardiologie, un centre de naissances et une unité de néonatologie.

Il faut noter que cet agrandissement de l’Hôpital Général Juif est réalisé en suivant un modèle de gérance à l’interne, puisque c’est l’hôpital lui-même qui agit comme un entrepreneur général en quelque sorte, tout en octroyant les sous-contrats à plusieurs entrepreneurs : autrement dit, l’institution hospitalière va gérer elle-même son projet par le biais de contrats qu’elle octroiera selon les dires du ministre de la Santé et des Services sociaux de l’époque, Yves Bolduc. En effet, cela réduit les risques et offre en même temps le meilleur coût.

Évolution récente du chantier du Pavillon K de l'HGJ
Évolution récente du chantier du Pavillon K de l’HGJ

Le ministre Bolduc, ainsi que la direction de l’hôpital ont présenté ce projet de grande envergure comme le début d’une nouvelle ère, d’une nouvelle façon de concevoir les soins. Le ministre Bolduc a en effet déclaré que « l’objectif est de faire en sorte qu’on ne construise pas simplement un nouvel hôpital, mais aussi un nouveau système de santé dans le but d’offrir l’excellence des soins au niveau des patients ».

http://www.lapresse.ca/actualites/sante/201006/18/01-4291447-lhopital-general-juif-sera-agrandi.php

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s